Credence de cuisine en verre

Moderne, la crédence en verre désigne un élément de cuisine pratique et esthétique à la fois. Elle fournit de la brillance et de la lumière ainsi qu’une touche déco au local. Elle est disponible en plusieurs types de verre que cet article vous présente. Ce dernier vous renseigne également sur le coût de l’installation de votre crédence de cuisine en verre.

Quels sont les différents types de verre pour une crédence de cuisine ?

On compte deux types de verre qui interviennent dans la conception d’une crédence de cuisine. Il s’agit du verre minéral et du verre de synthèse que vous retrouverez en miroiterie.

Le verre minéral

Le verre minéral employé pour les crédences de cuisine est le verre trempé ou le verre Securit®. Ce matériau noble est un verre ayant subi un traitement thermique qui fait de lui une matière d’une grande résistante mécanique, en particulier aux chocs.

En outre, ce type de verre peut bien supporter la chaleur. Cependant, vous devez le poser à une distance de 10 cm des plaques de cuisson. Il est non poreux et résiste parfaitement aux projections de matières grasses ou d’huile brûlantes. Il possède aussi une qualité d’inertie face à n’importe quel liquide, même les solvants.

À l’instar du verre laqué, le verre trempé se décline en une vaste palette de finitions et de coloris (mat, brillant, sablé, satiné, dépoli, etc.). Pourtant les limites de la crédence de cuisine en verre minéral trempé est que sa résistance aux rayures est relative. De plus, sa coupe est difficile et se fait avec un disque diamant.

Le verre de synthèse

Il existe deux catégories de verre de synthèse : le polycarbonate et le polymère thermoplastique.

Le polycarbonate

Léger et incassable, le polycarbonate est un matériau qui possède de nombreux avantages. Il est généralement traité anti-abrasion et est d’une grande robustesse. Il peut supporter une température allant jusqu’à 250 °C.

Mais il est préférable de le placer à 10 cm des plaques de cuisson. Ces qualités de résistance sont semblables à celles du verre trempé. Il a par conséquent le privilège d’être aisément modulable à l’aide d’une scie sauteuse, cloche ou circulaire.

Le polymère thermoplastique

La marque la plus connue pour la fabrication de ce type de matériau est Plexiglas®. Le polymère thermoplastique est une matière légère et économique. Toutefois, il est moins adéquat pour un usage en crédence de cuisine. En effet, il est beaucoup moins robuste que les deux matériaux précédents et s’amollit à 120 °C.

Un dressoir de ce type ne peut par conséquent pas être installé derrière les plaques de cuisson. D’ailleurs, elle s’endommagerait avec la moindre projection graisseuse brûlante. Ce type de verre de synthèse est sensible à l’abrasion et aux substances détergentes. Son buffet craint aussi les rayures.

Combien coûte l’installation d’une crédence de cuisine en verre ?

Il est difficile de déterminer le coût de la main-d’œuvre pour l’installation d’une crédence de cuisine. En effet, il varie selon plusieurs critères tels que le type de crédence à installer, la préparation du support, les travaux supplémentaires à effectuer, etc. Dans le cas d’une crédence en verre, le tarif est essentiellement tributaire de la technique employée. Il peut être d’au moins 40 €/m² et peut sensiblement monter.

Heureusement, il existe des dispositifs et aides auxquels vous pouvez recourir pour alléger votre budget. Vous pouvez bénéficier de la TVA au taux réduit si vous confiez l’achat des fournitures et l’installation à un professionnel. L’ANAH (Agence National de l’Habitat) offre également des aides aux familles modestes. Ce coup de pouce peut prendre en charge 50 % du montant des ouvrages dans une limite de 20 000 euros.

Désormais, vous avez assez d’informations sur les différents types de verre ainsi que sur le prix de la pose d’une crédence de cuisine en verre. Pour en savoir encore plus, notamment en matière des coûts, vous pouvez demander des devis auprès de plusieurs professionnels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.