Utiliser une plaque de cuisson

Vous envisagez de rénover votre cuisine et vous ne savez pas quelle plaque de cuisson choisir ? Il faut dire qu’il n’est pas aisé de choisir cet outil d’une grande utilité en cuisine. Dans le but de vous faciliter la tâche, voici une présentation des différentes plaques de cuisson disponibles sur le marché et les différents éléments à considérer lors de l’achat de la plaque.

Les différents types de plaques de cuisson

On distingue différents types de plaques de cuisson : au gaz, à induction, électrique, vitrocéramique et mixte.

Plaque au gaz

On rencontre couramment ce type de plaque dans les ménages dont le logement est raccordé au gaz de ville. Encore appelées brûleurs, les plaques au gaz sont pratiques, accessibles et faciles à utiliser. Néanmoins, elles sont moins rapides que les plaques à induction. Elles sont dotées d’un système de sécurité qui rend leur utilisation sans danger. En termes de finances, la plaque à gaz demeure est un appareil abordable. Niveau entretien, l’utilisation de plaque au gaz nécessite un nettoyage régulier avec des produits adéquats.

Plaque de cuisson à induction

Ce modèle de plaque est le dernier modèle des appareils de cuisson. En ce qui concerne son fonctionnement, la plaque à induction est alimentée par une bobine qui émet un courant induit qui passe à travers la cocotte. En revanche, il est important de savoir que toutes les casseroles ne sont pas adaptées à cette plaque. Il s’agit en réalité d’une cocotte aimantée qui favorise la création du courant induit. Prévoyez donc en plus de la plaque à induction, l’achat des cocottes spéciales. Le principal atout de cet appareil électroménager, c’est que la température s’ajuste automatiquement pendant la cuisson. Côté sécurité, c’est la meilleure, car la surface de la plaque ne se chauffe pas directement et se refroidit instantanément.

Plaque de cuisson électrique

Cette plaque de cuisson est très utilisée dans les ménages et fait partie des appareils de cuisson les moins coûteux. Simple et facile à utiliser, elle fonctionne avec du courant électrique. Cependant, la plaque électrique présente quelques défauts. Le temps de cuisson est trop long de même que le temps de refroidissement. Les réglages ne sont pas pratiques. Il y a un défaut de sécurité lorsqu’il y a débordement ou surchauffe. Le lavage de la plaque est assez éprouvant.

Plaque vitrocéramique

Ce modèle de plaque coûte moins cher que la plaque à induction. Le chauffage est très rapide et ne demande pas l’acquisition de casseroles spéciales. On distingue au niveau de cette plaque deux foyers : les foyers halogènes dotés d’une grande performance et les foyers radiants moins performants. Ces derniers fonctionnent par conduction de manière croissante et stable, tandis que les foyers halogènes échauffent par poussée successive de chaleur. Néanmoins, à ce niveau, le temps de refroidissement n’est pas rapide. Nous vous conseillons d’ôter la casserole après avoir éteint la plaque afin d’éviter qu’elle ne brûle d’en bas.

Plaque mixte

La plaque mixte combine à la fois toutes les spécificités des autres plaques. Cela permet de bénéficier des atouts des différents modèles de plaques. Elle est également très pratique, car si le gaz finit, vous pouvez utiliser la plaque à induction ou électrique, et en cas de coupure utiliser les plaques au gaz.

Bien choisir une plaque de cuisson

L’achat de la plaque de cuisson doit tenir compte de certains critères. Le modèle de revêtement est le critère principal. On distingue généralement cinq types de revêtements à savoir : l’inox, le verre, l’émail, la vitrocéramique et la fonte émaillée. Ensuite on s’intéresse au type de foyers. Vous aurez le choix entre les foyers électriques, à gaz, à radiant, à induction et halogène. Un autre critère est le nombre de foyers. Ils varient entre 2 et 6. Enfin, vous devez tenir compte de votre budget. Les plaques à induction sont les plus onéreuses parmi les plaques de cuisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.