Utilisation d'un four

Dans une cuisine, il y a plusieurs équipements : ceux qu’on voit dès qu’on y entre et ceux qui sont bien dissimulés. La force d’une cuisine se traduit par la qualité des repas qui en sortent. À ce niveau, il faut penser au système de cuisson utilisé. Le four est donc l’un des équipements les plus importants de la cuisine. Il faut se baser sur certaines caractéristiques bien précises pour le choisir. Découvrez dans cet article quel type de four choisir.

Quelle énergie utiliser ?

La détermination de l’énergie à utiliser pour son four est le premier critère qu’il faut préciser.

Le four électrique

C’est en quelque sorte le four de dernière génération, car il ne nécessite pas de grands travaux d’installation. Une simple prise électrique suffit pour le faire fonctionner. Avec ce type de four, le contrôle de la cuisson des aliments est très facile à faire. Il a l’aptitude de se nettoyer automatiquement grâce au mode pyrolyse. La seule nuance, c’est qu’il est un gourmand en électricité.

Le four à gaz

Ce type de four est en train de céder sa place au four électrique en raison de nouvelles constructions. En effet, avant de bénéficier de ce système, il faut que la maison soit reliée au système de distribution de gaz de la ville. Les nouvelles constructions n’obéissent plus à cette réglementation. À l’opposé du four électrique, la cuisson au gaz n’est pas facile à maitriser. Cependant, le gaz se présente comme plus avantageux que l’électricité en termes de performances et consommation. Avec les fours à gaz, il n’y a pas de programmation à faire. Tout se vérifie par intervalle de temps.

Quelles fonctionnalités adopter ?

Les fours servent à faire plusieurs types de cuisson. Du plus classique au plus moderne, chaque fonction est utile pour une cuisson précise.

Le four traditionnel

Comme le dit son nom, c’est le four avec le système le plus basique. C’est d’ailleurs le plus ancien. Il n’est plus important de rappeler qu’il tend aussi à disparaître. Il fonctionne suite à une convection naturelle basée sur deux résistances : l’une en haut et l’autre en bas.

Le four à vapeur

La cuisson est faite uniquement à la vapeur. Le four à vapeur est équipé d’un réservoir qui chauffe l’eau. Ce four fonctionne à basse température. Son plus grand atout, c’est qu’il assure une cuisson suivant les normes nutritionnelles recommandées. Avec la vapeur, les aliments ne perdent pas leurs valeurs énergétiques et ne sont pas desséchés après la cuisson.

La limite avec l’utilisation de ce système, c’est qu’elle ne convient pas à tous les plats. Tous les plats ne cuisent pas uniquement avec la vapeur. Par exemple, la cuisson des pâtisseries ne sera pas possible. De plus, avec le four à vapeur, il ne sera pas possible de griller de la viande. Cette limite peut bien être un frein à son utilisation par des passionnés de la gastronomie.

Le four micro-onde

Il est généralement considéré comme une alternative secondaire. Ce four sert à faire des activités culinaires ponctuelles comme par exemple décongeler un plat ou le réchauffer. Il s’agit donc d’un mode de cuisson particulier. Son système de fonctionnement est basé sur l’action sur l’eau contenue dans le repas à réchauffer ou à décongeler.

Le four multifonction

C’est celui qui occupe la plus grande place sur le marché aujourd’hui. Il cumule à lui seul plusieurs modes de cuisson. Il utilise la convection naturelle et la convection forcée. La convection forcée, c’est l’utilisation d’une chaleur provoquée par un dispositif installé dans ce four. Certains fours multifonctions disposent de la fonction micro-onde ou vapeur. Le four multifonction permet la cuisson simultanée de plusieurs plats sans altération du goût. La cuisson avec ce four est plus rapide qu’avec tous les autres et la température est contrôlable. Le four multifonction est donc une véritable avancée dans le domaine de la cuisine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.