Aménager sa cuisine n’est pas toujours une chose aisée. En fait, cette tâche doit suivre un protocole bien élaboré. Les distances, le sens de la circulation, le plan de cuisine, les meubles ainsi que les différents rangements doivent être respectés. Une étude de la configuration de votre pièce est donc indispensable afin d’optimiser l’espace.

Déterminer l’agencement le plus approprié

L’évaluation de l’espace disponible tient un rôle important en matière d’aménagement de la cuisine. En fonction de la surface et la taille que vous possédez, vous pouvez opter pour l’une des implantations citées ci-après :

La cuisine avec un îlot central

Il faut que vous ayez une cuisine assez grande pour cette installation, c’est-à-dire de 15 à 20 m². Pour faciliter la circulation, vous devez aussi disposer d’un espace de 1 m autour.

Notez que vous pouvez utiliser l’îlot comme étant une zone de cuisson, de lavage, de repas et de préparation. Pensez donc à prévoir l’entrée et l’évacuation d’eau, l’électricité ou le gaz. De ce fait, réalisez un coin salle à manger avec un plan de travail qui se distingue du reste de l’îlot. Vous pouvez, par exemple, surélever cet espace.

  • Îlot bar : il reçoit la plaque de cuisson et s’étend par un pan de bois massif. Ainsi, il sert de table d’appoint.
  • Triple usage : cet îlot est ici doté d’une triple fonction, à savoir une zone de préparation, une délimitation avec la salle à manger, un support pour une banquette.
  • Vaisselier : il accueille les étagères de rangements et les placards. Ce type d’îlot est très pratique, car il permet de placer les plats au sortir du four.

La cuisine ouverte

Elle est devenue la tendance de nos jours. C’est un véritable espace de vie au centre de la maison. D’une manière générale, la cuisine ouverte se présente sous la forme d’U. En d’autres termes, elle s’appuie sur deux murs. Vous pouvez également la renfermer à l’aide de quelques meubles bas. Un bar permettant de délimiter le séjour peut aussi être installé.

Pour mieux vous orienter, veuillez placer les meubles avec rangement rotatif dans les angles de cette pièce. Privilégiez, en outre, les blocs tiroirs, car ils sont très pratiques.

De plus, pour bien assurer sa fonctionnalité, veuillez installer des plans de travail des deux côtés de votre évier. Pour compléter cet agencement, vous pouvez mettre en place de nombreux tiroirs et un bar. Ainsi, les deux zones de travail auront une liaison grâce à ce dernier.

Bien déterminer le triangle d’activité

L’activité de la cuisine se déroule généralement autour de trois zones, à savoir l’espace de lavage, la préparation et la cuisson et les rangements. Autrement dit, ces éléments correspondent successivement à l’évier, au plan de travail,à la plaque de cuisson et aux placards ainsi qu’au réfrigérateur. Votre déplacement s’effectue donc entre ces pôles. En ce qui concerne la distance, elle doit être égale entre ces trois endroits.

La hauteur idéale des meubles

La hauteur des appareils électroménagers et du plan de travail doit être en fonction de la taille de votre cuisine.

Pour vous orienter, choisissez un plan de travail ayant une hauteur comprise entre 85 et 95 cm. Cela vous permet d’atteindre le fond de votre évier, et ce, sans vous pencher.

Quant au four, il doit être à l’échelon de vos yeux. Si vous avez une tablette de bar, veillez à ce que sa hauteur soit égale à celle de votre coude. En d’autres termes, elle doit mesurer entre 110 et 115 cm.

La haute aspirante, par contre, doit être placée à 60 cm des plaques pour qu’elle ne heurte pas votre tête.

Qu’en est-il de l’éclairage ?

L’éclairage naturel n’est pas suffisant même si votre évier est installé devant votre fenêtre. Il faut que vous possédiez un système d’éclairage général. Pour obtenir un niveau de luminosité moyenne dans cette pièce, installez un plafonnier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.