salle de bains

Comme la salle de bains est une pièce humide, elle nécessite un renouvellement d’air en permanence. Pour procéder, plusieurs solutions sont possibles, mais qui dépendent toutefois de la configuration de la pièce. C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

Pourquoi ventiler la salle de bains ?

A l’instar des autres pièces de la maison ou d’un appartement, la salle de bains doit également être ventilée. En effet, il est indispensable d’évacuer l’air infect issu de la respiration et des activités humaines de cette pièce. Les variations successives de la température y sont aussi pour quelque chose. Après qu’une personne ait pris un bain ou une douche, la pièce est plongée dans une atmosphère saturée d’humidité. Les matériaux, les joints, la peinture, les meubles en sont aussi victime. Et à la longue, ceci entraînera la dégradation de cet espace. C’est pour toutes ces raisons et pour la maintenir en bon état qu’il est indispensable de ventiler la salle de bains.

Quelles sont les différentes ventilations possibles ?

-Les fenêtres

S’il n’est possible de raccorder votre salle de bains à une conduite, la solution la plus simple, mais qui est toutefois efficace est l’installation de fenêtres. D’habitude, les ouvertures de la salle de bains sont toujours de petites dimensions. Cependant, il y a sur le marché des fenêtres spécifiques pour permettre d’assurer la ventilation de la pièce tout en restant ouverte qu’on appelle fenêtre oscillo-battante. La particularité de cette ouverture est qu’elle est équipée de mécanisme qui lui permet de les ouvrir par basculement vers l’intérieur.

-L’aérateur

Il s’agit d’une sorte de ventilateur inversé qui a pour fonction d’aspirer l’air pollué dans la salle de bains pour l’envoyer à l’extérieur par le biais d’un conduit étanche. Pour choisir l’aérateur approprié, il est indispensable de calculer le volume de la pièce. Cet appareil est souvent associé à l’interrupteur comme c’est le cas pour les modèles standards. De ce fait, il va fonctionner dès que vous êtes présent dans la pièce. En outre, il y a des accessoires nécessaires qui doivent être liés à l’appareil pour assurer son efficacité, à savoir :

-une grille d’arrivée d’air qui est destinée à capter l’air neuf de l’extérieur. Elle doit être placée sur la partie basse du mur au sens opposé de l’aérateur. Son design doit également être parfaitement étudié pour que l’eau de pluie ne pénètre pas à l’intérieur.

-un conduit de liaison

-la commande pour l’aérateur

-Les modèles d’aérateurs existants

Le principal critère pour choisir un aérateur est le niveau sonore. Quoi qu’il en soit, il y a :

-l’aérateur de fenêtres qui est le candidat idéal si votre fenêtre est condamnée.

-l’aérateur mural qui est plus performant que le précédent parce qu’il est un peu plus puissant. Le seul inconvénient réside sur son installation, car il doit traverser le mur.

-La VMC

La ventilation de la salle de bains permet non seulement de réduire l’humidité, mais aussi de prévenir de la dégradation précoce des matériaux. C’est également une mesure indispensable, car l’humidité peut impacter sur la santé et générer des problèmes respiratoires. La VMC fait partie des dispositifs les plus plébiscités en ce qui concerne le système de ventilation de salle de bains. Avec une VMC simple flux, l’air qui se trouve à l’intérieur de la pièce est extrait et renvoyé à l’extérieur. L’avantage de ce modèle de VMC est qu’il totalement silencieux. En outre, il y a la VMC pour salle de bains double flux, dont le principe est d’insuffler l’air frais de l’extérieur dans les pièces et d’envoyer celui de l’intérieur à l’extérieur. L’avantage de ce système de ventilation est qu’il peut être combiner avec un échangeur thermique permettant de préchauffer ou rafraîchir l’air entrant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.